L'Institut culturel de Bretagne soutient la pétition européenne des Sicules et participe à leur 10ème camp EMI-Autonomie sicule

Attention, ouverture dans une nouvelle fenêtre. PDFImprimerEmail

Publié le 28/07/14 23:10
[Rennes] —

Connaissez-vous les Sicules (Sczekler en hongrois)? Il s?agit d?une minorité ethnique, linguistique et culturelle au centre de l?État roumain, soit un demi-million de magyarophones entourés de 21 millions de Roumains.

Autrefois frontière orientale de l?Empire Austro-Hongrois, ce petit territoire grand comme un département français, a réussi à conserver sa culture. Comme l?Alsace, il a été tour à tour hongrois et roumain, et est, finalement, resté roumain à la fin de la dernière guerre. Sa révolte contre l?Axe en 1944, lui a valu l?intégration de territoires anciennement Hongrois (Traité de Paris 1947).

Appartenant à la Transsylvanie, pays montagneux au sud des Carpathes - sommets de 2000 mètres - le Pays Sicule a cessé d?être une Région autonome magyare, dès 1960, du fait du jacobinisme de Céaucescu. En 1995, l'Accord de Timi?oara scelle une réconciliation : les Hongrois renoncent à leurs droits sur le Pays Sicule, mais proposent l?autonomie dans le cadre roumain pour leurs anciens ressortissants. Cette région est économiquement une des régions les plus avancées de Roumanie : riche en ressources naturelles, comme le lignite, le fer, le manganèse, l'or, le cuivre, le gaz naturel, le sel et le soufre. Il y a aussi de grandes industries du fer, de l'acier, chimiques et textiles. L'activité agricole y est importante : élevage, production viticole, sans oublier les vastes ressources forestières malgré l'accentuation de la déforestation et de l'exploitation à outrance depuis 1990.

L?action des Sicules Forts de l?appui des Hongrois, les Sicules tiennent à conserver leur langue et leurs coutumes : ils souhaitent récupérer une région autonome, et invoquent maintenant le traité de Lisbonne, qui autortise l?ICE (Initiative Citoyenne Européenne) , si bien qu'a été lancée en juin 2013 une pétition, en vue réunir un million de signatures dans un quart des pays de l?Union (règlement UE n° 211/2011 du Parlement européen et du Conseil relatif à l'Initiative citoyenne).

Par le biais de la FUEN et de Jean-Pierre Levesque, président de la section Droit et Institutions, les Sicules se sont tournés vers la Bretagne qui connaît des problèmes territoriaux comparables et non encore reconnus par leur Etat.

Pendant cinq jours du 5 au 10 août, va se tenir près de Gheaorgheni (Gyergyoszentmiklos en hongrois) une manifestation intermédiaire entre l?Eistedfodd Gallois, et les Vieilles Charrues, rassemblera les acteurs culturels et politiques de Hongrie, de Roumanie et de plusieurs délégations invitées. La délégation bretonne sera emmenée par Yves Lainé, membre de l?Institut culturel de Bretagne et Chancelier de l?Ordre de l?Hermine.

L? organisateur est le « Conseil National Sicule », organisation politique représentant la minorité sicule en Transsylvanie, dont le Président est M. Balázs Izsák. Le Conseil national sicule a été créé en 2003 avec comme premier président József I. Csapó, puis Imre Fodor.

Le Conseil national sicule salue le rapport d'Andreas Gross à l'Assemblée Parlementaire du Conseil de l'Europe sur les régions autonomes comme solution aux conflits européens.

La présence bretonne. Yves Lainé, de l?Institut Culturel de Bretagne, représentera cet Institut et Bretagne Réunie qui ont tous deux présenté un texte d?appui de la démarche Sicule auprès de la Commission Européenne afin d?obtenir la tenue d?une pétition en vue de la mise en place de l?autonomie pour cette minorité dans le cadre de la république de Roumanie. Les deux textes, tels que proposés par leurs avocats, seront présentés.

La seconde mission du Chancelier sera de présenter la Bretagne et son problème de minorité (langue et culture, réunification ?) au cours d?une conférence qui se tiendra sur le site dans l?après midi du 9 août. Le document de cette présentation est en anglais, THE BRITTANY ISSUE, One of the most European regions in Europe. peut être adressé par l?auteur après le 15.8 sur simple demande à laineyves [at] gmail.com

Institut culturel de Bretagne 6 rue Porte Poterne 56000 GWENED-VANNES postel [at] skoluhelarvro.org

Webdesign:
Ercomp Romania
SZÉKELY NEMZETI TANÁCS - CONSILIUL NAŢIONAL SECUIESC
SZEKLER NATIONAL COUNCIL

520009 Sepsiszentgyörgy / Sfântu Gheorghe, Konsza Samu utca 21
Tel.: +40 267 318.180, e-mail: office@sznt.ro
2006 - 2008 © Minden jog fenntartva! All rights reserved! Toate drepturile rezervate!

Webhosting:
ercomp.eu